Ranskan abitreenit: Le coût de la rentrée scolaire 2005 en très légère baisse

Lue teksti ja valitse, mikä vaihtoehto sopii parhaiten.

Le coût de la rentrée scolaire 2005 en très légère baisse

La Confédération syndicale des familles (CSF) a menée une enquête auprès des familles. Celle-ci confirme la relative stabilité du coût de ces achats depuis deux ans. "Ca a très peu d'impact sur le budget des familles", a déclaré Josette Rollin, responsable au secteur éducation à la CSF.

1. Le coût des achats est:

Cette modération s'équilibre cependant par la tendance des familles, observée cette année, à "acheter une qualité légèrement supérieure, notamment pour les cahiers, ou des stylos qu'on va choisir avec des mines plus fines". "Les familles cherchent la durée", a-t-elle relevé. Cette année, les sommes investies par les familles peuvent varier de 45 à 170 euros pour un enfant scolarisé en primaire, 330 euros environ pour un collégien, mais iront de 600 à 800 euros pour un lycéen, surtout s'il est scolarisé dans un établissement technologique ou professionnel.

2. Les familles préfèrent acheter :
3. Les familles devront investir pour leur enfant lycéen:

À ces calculs, il faut encore rajouter les coûts de transports, par exemple vu que les lycéens ne connaissent pas encore leur affectation,ainsi que les fournitures complémentaires réclamés après la rentrée. La CSF a rappelé qu'en plus des cahiers, des stylos, la cantine et l'assurance, la rentrée scolaire implique aussi l'achat de quelques vêtements, d'équipements sportifs, de dictionnaires...

4. En plus des affaires scolaires, il faut compter:
5. Les familles devront investir pour leur enfant lycéen:

La CSF a également rappelé ses deux principales revendications : elle demande d'une part que les fournitures scolaires soient assorties d'une TVA de 5,5%, car elles "doivent être prises comme des produits de première nécessité". Elle souhaite d'autre part l'instauration de paliers dans "l'allocation de rentrée scolaire, car tout le monde touche la même somme. Or un enfant de CP ne représente pas les mêmes dépenses qu'un enfant qui entre en seconde".

6. Les fournitures scolaires sont:
7. Les familles devront investir pour leur enfant lycéen:
/ 7
YLE Tulosta